2012 / CAB, Grenoble

“Là où naissent les fantômes”, exposition personnelle du 23 juin au 9 septembre 2012

En privilégiant toutes les formes d’expressions, de la conception d’installations à la production d’images, Laurent Pernot expérimente des processus temporels, poétiques et immersifs. Ses productions s’articulent de façon récurrente autour des notions de visible et d’invisible, du temps et des égarements de la mémoire, en s’inspirant de l’imaginaire des sciences et de l’histoire qui hantent l’individu comme la société. L’identité, la survivance, la précarité et les limites du vivant sont parmi ses thèmes majeurs, et se déploient souvent à contre-courant des principes de la modernité et de la culture de masse. L’exploration du potentiel fictionnel des espaces d’exposition et la relation au spectateur sont également déterminantes pour l’artiste.
“Là où naissent les fantômes” rassemblera des oeuvres récentes et inédites, qui entretiennent chacune une relation tangible ou spéculative avec l’invisible. En sollicitant à la fois nos sens et nos mémoires, primitives, individuelles et collectives, le parcours de l’exposition sera conçu comme un voyage dans le temps, alternant moments de poésie et de contemplation.